Conférence internationale en Inde : Jean Henry Céant prône l'unité des nations pour le bien-être et la sécurité de tout être humain | Centre infos
Politique

Conférence internationale en Inde : Jean Henry Céant prône l'unité des nations pour le bien-être et la sécurité de tout être humain

Centre infos | 08 Novembre 2023 |

Nous publions l’intégralité de l’allocution de l’ancien premier ministre Céant qui a été acheminée à notre journal.

ALLOCUTION DE ME. JEAN HENRY CEANT
Ancien Premier Ministre d’Haïti (2018-2019)

CONGRÈS MONDIAL POUR LA PAIX – INDE
NOVEMBRE 2023

A) Planète et Progéniture sont les deux piliers sur lesquels repose la pérennité de l’humanité – l’avenir de l’être humain, l’existence future de la terre, la conservation de la nature, la continuité de la vie. Cette compréhension humaniste justifie la prépondérance de la lettre de l’article 51 de la Constitution de l’Inde qui doit guider les réflexions de l’auguste assemblée réunie ici à Ultrapadech, pour cette vingt-quatrième conférence internationale à laquelle j’ai le grand privilège de prendre part. 
La place d’honneur qui est accordée aux soixante-et-un mille étudiants de la « City Montessori School de Lucknow » est loin d’être symbolique puisque cette mention doit rappeler aux autorités mondiales, chefs d’Etat et de gouvernement, responsables et dirigeants à l’échelle internationale, leurs responsabilités envers les 2.5 billions d’enfants de la planète.

B) Leur inclusion est primordiale puisqu’elle implique l’obligation de les prendre en compte et d’ajouter à leur nombre, le chiffre incalculable des enfants à naître. Il s’agit de générations futures, celles qui peupleront nos espaces tant que la planète sera préservée dans les conditions optimales pour qu’elle remplisse son rôle principal de soutenir et de nourrir toutes les vies. Comprenez ici, celles de toutes les races humaines avec leurs différences intrinsèques et dans le respect de leurs mondes et cultures spécifiques, comme celles de toutes les espèces végétales et animales qui peuplent les habitats terrestres et maritimes.

C) Il est un fait qu’à travers le monde, nous ne jouissons pas tous des mêmes opportunités, particulièrement les jeunes et les enfants qui sont divisés en ressortissants de pays du Nord ou de pays du Sud ; ces espaces étant caractérisés soit par la richesse, la pauvreté ou la précarité. Les inégalités qui les séparent demeurent immenses malgré les magnifiques progrès de notre siècle. Toutefois, nous partageons au quotidien, la pesante angoisse d’un présent incertain, entrainant pour tous nos enfants la peur du lendemain face à la lourde charge qu’ils ont de tirer le meilleur parti du monde quel que soit l’état dans lequel notre génération le leur aura légué.

D) Partout, l’être humain se démène, inquiet et anxieux, dans une existence réduite et fragile, menacée par le terrorisme international, les conflits armés régionaux, les confrontations locales sanglantes, la propagation des pandémies, sans oublier la menace nucléaire et les méfaits de la dégradation environnementale et les débordements technologiques. Toute médaille ayant un revers, la reluisante globalisation n’a pas pu apporter la paix et la sécurité à tous. Les bienfaits attendus ne se sont pas manifestés à travers le monde en toute équité tandis que les éléments néfastes se sont proliférés sans discriminer jusque dans les régions les plus reculées.

E) Si notre époque, celle où l’évolution cybernétique a virtuellement rapproché les lieux les plus distants, est réputée la plus moderne à travers les âges, elle est aussi considérée comme la plus dangereuse. Une ère où entre autres méfaits, le réchauffement de la planète et la menace d’une apocalyptique guerre nucléaire portent les esprits à douter du bien-fondé et de l’efficacité des approches préconisées par les autorités concernées et à minimiser le potentiel bénéfique des découvertes scientifiques.

F) Est-ce pourquoi il revient aux dirigeants des sphères politiques et économiques de toutes les nations et aux hauts responsables des grandes institutions internationales et régionales de tout mettre en œuvre pour améliorer les conditions de vie actuelles et d’agir pour que celles de l’avenir soient meilleures ? Est-ce pourquoi il devient aussi de plus en plus urgent de transformer un monde réparti en pays du Nord et pays du Sud en une planète constituée de nations indépendantes mais ralliées autour de sa préservation pour la prospérité de ses peuples, le bien-être et la sécurité de leurs enfants, c’est-à-dire la pérennité de l’humanité, en vue de garantir le bonheur de tout être humain, homme, femme et enfant, nonobstant sa ville natale, son domicile ou sa demeure ? De ce fait, le besoin de sécurité dans tous les domaines ne devient-il pas l’élément fondamental et prépondérant de toute gouvernance, qu’elle soit locale, nationale, régionale ou internationale ?

G) Actuellement, la notion de sécurité dépasse celles plus restreintes de sûreté des Etats et de souveraineté nationale qu’elle englobe en leur conférant une dimension humaniste qui met un accent fort sur les personnes, plaçant la sécurité des individus au centre de tout projet social et de toute action politique. En fait, la population mondiale augmente. Bientôt nous serons huit milliards d’âmes habitant la planète terre, entrainant une consommation incontrôlée des ressources naturelles à un rythme qui dépasse de loin la capacité de régénérescence de la terre alors que les sols s’appauvrissent sous l’agression des pesticides utilisés à outrance. 
Dans l’intervalle, nous assistions avec beaucoup d’inquiétude au réchauffement climatique, qui, dans un avenir pas trop lointain, peut amener une telle sècheresse qu’aucun être vivant ne pourra survivre sur la terre. Toutes les espèces menacent d’être réduites en poussière par ces phénomènes dont l’homme est responsable : pollution, destruction de la biodiversité, libération dans l’atmosphère d’une quantité exagérée de gaz à effet de serre, déchets industriels, et j’en passe.

H) Par conséquent, le besoin de sécurité comprend des volets socio-économiques qui transcendent les intérêts politiques ainsi que les innovations au niveau de développement d’arsenal militaire. Il préconise de se pencher surtout sur les besoins immédiats et futurs des secteurs sociaux les plus vulnérables de nos sociétés, les démunis, les vieillards, les femmes et les enfants, qui sont les premières victimes de toutes calamités, les plus durement affectées et qui risquent de ne jamais pouvoir se relever. Si nous ne désirons pas arborer un nouveau comportement, plus responsable, plus altruiste, avec un sens aigu de la prévention afin de réduire notre impact négatif sur l’environnement, dans notre instinct de conservation nous interpelle à anticiper sur ces grands périls en prenant les mesures concrètes, adaptées au microclimat pour le sauvetage des écosystèmes, favorisant l’utilisation des énergies propres, conscientisant les jeunes et les moins jeunes sur les conséquences dangereuses de nos mauvaises attitudes face aux exigences de vie et de survie.

I) La sécurité inclut la protection contre toutes les facettes de l’insécurité. La sécurité sanitaire doit intégrer alimentation adéquate, soins médicaux de base, logement décent. La sécurité économique ne peut se concevoir en dehors de l’accès à une éducation de qualité et à un travail décent qui permettent aux individus de vivre dans la dignité en prenant soin d’eux-mêmes et de leurs dépendants. Elle ne se conçoit non plus en dehors de la sécurité civile qui garantit le respect des droits et des libertés individuelles. Toutefois, un vrai climat de sécurité ne peut seulement se concevoir dans l’enclos des frontières nationales. Les fléaux modernes tels que le terrorisme international, la menace nucléaire, le changement climatique ne connaissent pas de limites géographiques. Les effets et conséquences des conflits armés régionaux se répercutent au-delà des territoires affectés quand les gens sont contraints au déplacement et à la migration.

J) Par ailleurs, les pays pauvres qui ont le moins contribué à cette situation de destruction et de panique sont souvent les plus touchés, n’ayant une vraie capacité de rebondir ou d’y répondre de manière adéquate. Ces pays du Sud, en vue d’apporter leur contribution efficace à la protection de l’environnement sont contraints de renoncer aux standards de développement traditionnels pour éviter de copier les modèles à haute intensité de carbone, bien connus et expérimentés naguère. Ils doivent, en revanche, s’engager à cette transition écologique qui exige d’innover et de créer un modèle de développement original qui nécessite un saut technologique avec des infrastructures adéquates pour lequel ils ne sont pas équipés tant du point de vue de ressources humaines qu’économiques.

K) Néanmoins, les pays du Sud ne peuvent jouer ce rôle, si les pays du Nord n’assument la responsabilité de leur allouer le support financier et technologique nécessaire tout en tenant compte de leurs spécificités locales. La transition écologique devient alors une réalité globale, sans aucune discrimination, si ce n’est que de prioriser et de favoriser les plus vulnérables dans le grand combat pour la défense des écosystèmes contre la consommation démesurée, la pollution et tous ces fléaux qui mettent le monde à mal, et qui rendent plus incertaine la vie sur terre dans des conditions acceptables pour chaque être humain, sans considération de race, de classe ou d’espace géographique.

L) Aussi, la vraie sécurité nationale sous-entend-elle une coopération internationale pour promouvoir la paix, laquelle requiert l’élaboration d’une approche globale pour le développement d’une Culture de la Paix et du Vivre Ensemble. Une conscientisation planétaire traduite en efforts conjugués peut nous conduire tous au bonheur. Alors, il est essentiel d’apprendre à connaitre l’autre en respectant ses valeurs culturelles et cultuelles, et cela ne peut se réaliser en dehors d’une conception éducationnelle large visant tous les degrés et tous les âges. C’est là le fondement indispensable à l’établissement et au maintien de relations internationales capables de garantir la sécurité aux niveaux national et international. Toutes les consciences doivent être tenues en éveil pour la protection de l’homme dans toutes ses dimensions et la construction d’un monde meilleur où il fera bon vivre. 
La vie est précieuse mais vivre bien est beaucoup plus précieux. Nous devons ainsi travailler à nous acheminer vers un monde de partage et du vivre-ensemble. Ensemble, nous le pourrons par la mobilisation et l’éducation, avec la bonne foi et l’amour du prochain.

Partager

Centre infos

Centre infos

aucun commentaire pour l'instant

Voir Aussi

Politique

Haïti / Crise Politique : Le parti FNH appelle les acteurs à se réunir en vue de présenter une alternative

10 Février 2024

Politique

Ariel Henry : « Une transition ne peut pas déboucher sur une autre transition »

08 Février 2024

Politique

Haïti / Mobilisation anti gouvernementale : Moise Jean Charles demande à la population de transformer les barricades en dechoukay

08 Février 2024

Politique

Haïti / Politique : Proposition du parti FNH pour éviter le chaos avant et après le 7 février 2024

29 Janvier 2024

Politique

Haïti : L'IGGEP réclame 40% du budget national au profit des collectivités territoriales

21 Décembre 2023

Politique

Haïti / Gouvernance : Tenue du 10e symposium de l'Institut de Gestion de Gouvernance et des études Politiques à Pétion-ville

12 Décembre 2023

09 Février 2024 |

Haïti : Saisie d'arme à feu, de munitions et d'autres matériels à Bel-Air

09 Février 2024 |

Haïti : Trois présumés bandits abattus, et trois fusils saisis par la Police

09 Février 2024 |

Haïti : Une concubine du chef de gang du Bel-Air interpellée à Port-au-Prince

29 Janvier 2024 | 1

Haïti : Désarmement des agents de la BSAP

22 Janvier 2024 |

Corruption au CNE : Arrestation de l'ancien président de la chambre des députés Cholzer Chancy

22 Janvier 2024 | 1

Mandats d'amener contre des personnalités : "Le Juge Al Duniel Dimanche se moque de la loi"

19 Janvier 2024 |

Haïti : Trois présumés bandits tués, un véhicule et des munitions confisqués à Port-au-Prince

19 Janvier 2024 | 1

Haïti : Enlèvement de plusieurs religieuses à Port-au-Prince

18 Janvier 2024 |

Haïti : Un présumé membre du gang de Village de Dieu interpellé

14 Janvier 2024 |

Haïti : Trois présumés membres des gangs de Bel-Air et de Grand-Ravine interpellés par la Police

11 Janvier 2024 | 3

Haïti : Le juge de paix de Carrefour Jean Frantz Ducasse enlevé à Martissant

09 Janvier 2024 |

Haïti : Un membre du gang de Bel-Air interpellé par la Police

08 Janvier 2024 |

Haïti : Deux otages libérés, une arme à feu saisie et un présumé kidnappeur interpellé à Tabarre

06 Janvier 2024 |

Carrefour : Jude Édouard Pierre annonce des activités en hommage à l'ex député Élie Blaise

25 Décembre 2023 |

Haïti : Décès troublant de l'ex député Élie Blaise

24 Décembre 2023 |

Haïti : Interpellation d'un policier pour meurtre à Bon Repos

23 Décembre 2023 |

Mariani : Un bulldozer de la PNH incendié par des bandits

23 Décembre 2023 |

Haïti : Une arme à feu et des munitions saisies à la douane du Cap-Haïtien

21 Décembre 2023 |

Haïti / Pénitencier national : 82 prisonniers libérés en trois jours

19 Décembre 2023 |

Haïti : Me. Edler Guillaume poursuit la lutte contre la détention illégale au Pénitencier national

14 Décembre 2023 |

Haïti : Trois membres actifs du gang de Canaan tués et des armes à feu saisies à Despinos

08 Décembre 2023 | 1

Haïti : Quatre chefs de gang sanctionnés par les États-Unis d’Amérique

08 Décembre 2023 |

Haïti : Un blindé de la PNH partiellement incendié par des bandits à Mariani

06 Décembre 2023 |

Haïti : Deux bandits tués et 2 armes de guerre confisquées par la Police à Mariani

05 Décembre 2023 |

Haïti : Un jamaïcain interpellé et 17,287 kg de marijuana saisis à Saint-Louis du Sud

Les plus lus

Actualité

Haïti : Les résultats des examens de 9ème A.F pour le Nord sont disponibles

25 Août 2023

Actualité

Haïti : Publication des résultats des examens de 9ème A.F. pour le Nord-est

09 Août 2023

À la une

Haïti : Une quinzaine de personnes assassinées et brûlées à Frères

20 Mars 2023

À la une

Port-au-Prince/APN : Attaque armée contre un bateau, une personne blessée par balles

11 Juillet 2022

Newsletter

Restez informés des dernières actualités.